Nouvelles

Billets des cataractes

2 Septembre 2013 Tout comme l'an passé, les Cataractes soutiennent la dernière étape de la Série du Diable en offrant un billet pour un match aux personnes qui porteront du jaune lors de la dernière étape de la SDD.

Résultats de la 5è étape

14 Août 2013 Les résultats de la 5è étape “Les Grandes Chaleurs” sont maintenant disponibles sur le site de QuidChrono!

Si vous constatez des erreurs ou oublis, communiquez directement avec Quidchrono (www.quidchrono.com)  ou avec Jean Lemoyne (jean.lemoyne@sympatico.ca).

Mardi soir, Daniel Blouin a pulvérisé ses plus proches opposants avec un excellent 15.24, meilleur temps de la saison en sol mauricien.

La Course du Marathon de l’emploi de Shawinigan

11 Août 2013 Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan s’est affilié à la Série du diable afin de lancer le début des inscriptions du Marathon de l’emploi qui aura lieu le 25 septembre. En effet, le mardi 13 août prochain, une équipe d’environ 50 coureurs et bénévoles seront sur place, dont Monsieur Michel Angers, Maire de Shawinigan et Madame Sophie Milette, ambassadrice de la 9e édition du Marathon de l’emploi.
 
Le Marathon de l’emploi de Shawinigan est une journée entièrement consacrée à la recherche collective d’emploi et de stage durant laquelle plus de 800 entreprises du grand Shawinigan sont visitées.  Les personnes ayant entre 16 et 35 ans sont donc invitées à s’inscrire dès maintenant auprès du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan. 819-537-3358
 
Soyez prêts, l’équipe du Marathon de l’emploi sera de la course le 13 août prochain !
 
Merci et à mardi !

Franc Succès pour la course du centre ville !

24 Juillet 2013 Soirée spectaculaire alors que plus de 730 coureurs ont foulé le nouveau parcours de la SDD qui se déplaçait sur la Place du Marché, au cœur du Grand Shawinigan.

Les vedettes de la soirée furent Sebastien Van Egroo (16.24) qui a pulvérisé ses poursuivants lors du 5ième km. Chez les femmes c’est la jeune Marianne Houle (18.42) qui en surprend plus d’un et qui a mené du début à la fin du parcours...
 
Les résultats sont maintenant en ligne.

Rendez-vous aux Grandes Chaleurs, le 13 août prochain.

Série du Diable...On court au Centre-Ville

19 Juillet 2013 Mardi 23 juillet marquera une grande première alors que la SDD adoptera un tout nouveau parcours, soit la Course du Centre-Ville. C'est encollaboration avec le Regroupement des Gens d'Affaires du Grand Shawinigan que ce parcours a été conçu. Voici quelques détails de ce nouveau parcours, qui promet d'être très excitant.
 
1 - Départ à la Place du Marché, sur la 5ième Rue.
2 - Les coureurs traversent la 5ième rue...jusqu'à l'Avenue Broadway, où ils empruenteront le chemin menant à l'Aréna de Shawinigan.
3 - Suite à la boucle autour de l'aréna, les coureurs se dirigeront sur Broadway et empruneteront la piste menant au Parc St-Maurice, pour ensuite reprendre le parcours classique de la SDD (donc les même 2 derniers km).
 
Inscriptions ? Toujours au même endroit
On vous encourage fortement à arriver plus tôt qu'à l'habitude, puisque vous devrez vous déplacer vers la Place du Marché pour ne pas manquer le départ...
 
Arrivée ?
le lieu d'arrivée sera le même, tout comme l'aire de rafraîchissement (bière-limonade) d'après-course. Les coureurs pourront par la suite se procurer le repas du coureur dans les restos avoisinants...pour la somme de 10$.
 
C'est donc un rendez-vous mardi soir...AU CENTRE-VILLE !!!

Série du Diable...les Résultats de la Course du Physio

19 Juillet 2013 L'organisation de la Série du Diable, ainsi que Quidchrono tiennent à vous offrir toutes nos excuses pour les résultats manquant à la 3ième étape de la SDD Desjardins-Yéti. Selon Marie-Claude Dubé (Quidchrono), c'est un bogue de champ magnétique qui aurait interrompu les fonctionnement des tapis et ainsi provoqué la perte des données. Cette défaillance technique fait en sorte que plusieurs puces n'ont pas été détectées lors du passage au tapis d'arrivée.
 
Nous vous remercions de votre compréhension et souhaitons que vous serez présents en grand nombre lors de la 4ième étape.

L’autre course

16 Juillet 2013 Auteur : Maxime Bilodeau

On ne le répétera jamais assez, mais c’est au sang et à la sueur de nombreux individus dévoués que l’on doit la Série du Diable Desjardins-Le Yéti. Sans eux, vous ne pourriez, par six mardis soir de la saison estivale, vous approprier une partie (et une belle !) de la ville de Shawinigan. Une telle chose serait tout simplement impossible.

Mais concrètement, que représente la tenue d’un tel événement pour l’organisation de la Série du Diable ? Quelle est la charge de travail effectuée par ces acteurs de l’ombre ? Voici le récit de leur course, celle contre-la-montre qui se tient en parallèle à la vôtre.

Les jours avant

Mine de rien, une manche de la Série du Diable se prépare des jours, voire même des mois à l’avance. « Cela fait 6 mois que nous avons avisé la ville et le voisinage de la fermeture temporaire des rues, affirme Jean Lemoyne, organisateur en chef de la Série.  Nous avons également dû obtenir l’entente de la ville de Shawinigan ainsi qu’un permis de réunion nécessaire à la vente d’alcool. »

Du côté de Quidchrono, la firme chargée du chronométrage de la course, le travail débute quelques jours à l’avance. Marie-Claude Dubé, présidente et co-fondatrice de Quidchrono, nous raconte : « Tout commence alors que nous programmons les puces qui seront utilisées lors de la course. Chaque unité nécessite d’être identifiée et numérisée. Ensuite, à partir d’un fichier Excel contenant le nom de tous les pré-inscrits, nous commençons à attribuer des numéros de dossards à des noms. Ce long et fastidieux processus sera à refaire le jour même de la course pour les inscriptions sur place. »

Le jour J

Dès 15 :00, le site de la Série du Diable  s’éveille. Sous le kiosque qui sert de lieu de rendez-vous, les gars du Trou du Diable débutent l’installation de leur matériel. Pompes (flash coolers), barbecue et affiches seront disposés stratégiquement de manière à servir le plus rapidement les coureurs qui, après leur épreuve, seront assoiffés et affamés. La limonade - issue, aux dires du Trou du Diable, d’un « mélange spécial » - est patiemment mitonnée durant une heure et demie.

C’est peu après, vers 16 :00, que les 25 bénévoles de l’organisation principale s’activent eux aussi. « Autrefois, on arrivait à 17 :00-17 :30, on réquisitionnait une table à pique-nique pour les inscriptions et on montait à la hâte le parcours. Bref, on faisait ça à la bonne franquette. Depuis l’année passée toutefois, on a été forcés de quelque peu modifier nos façons de faire, question de gagner en efficacité et en temps, nous dit Jean Lemoyne. Dans les faits, il y aurait aujourd’hui, avec l’installation des barrières, la gestion des inscriptions et toutes les petites tâches annexes, du travail pour une quarantaine de bénévoles ».

Alors que les premiers participants investissent les lieux, l’équipe de Quidchrono, arrivée quelques instants plus tôt, s’affaire à la mise en place de son propre matériel. Installation de la ligne de départ et d’arrivée, activation du matériel informatique, synchronisation des différentes horloges utilisées : telles sont quelques-unes des nombreuses tâches qui les occuperont jusqu’au moment du départ, dans un peu moins de deux heures.

C’est bien plus tard, une fois le départ donné et l’épreuve bouclée, que l’action commencera véritablement pour les gars du Trou du Diable. Dès 19 :30, c’est leur coup de feu ; pour les trente à quarante prochaines minutes, ils se buteront à une marée d’une centaine de coureurs ayant une seule idée en tête, soit de se rafraichir au plus vite. Inutile de spécifier ici l’importance d’une préparation adéquate…

Et après ?

Ce serait une erreur de penser le travail fini une fois la soirée emballée. En effet, dans les heures et les jours suivants, l’équipe de Quidchrono devra s’assurer que les résultats officiels, mis en ligne quelques heures après la course, soient exempts d’erreurs. « Dans les trois jours suivants, nous recevrons de nombreux courriels de participants exigeant des modifications à leur nom, à leur temps, et ainsi de suite » dit Marie-Claude Dubé de la firme de chronométrage.

De son côté, Jean Lemoyne réalisera, dans les jours et semaines suivantes, un suivi auprès de ses divers partenaires. Ces derniers lui feront alors part de leurs recommandations en vue de la prochaine manche de la Série du Diable.

Une manche qui, assurément, verra l’ensemble de « l’autre course » se répéter, encore une fois.

La machine d’outre-Atlantique

16 Juillet 2013 Par Maxime Bilodeau.

Jusqu’à très récemment, ce nom ne vous disait sûrement pas grand-chose. Or, depuis le début de la 8e saison d’activités de la Série du Diable Desjardins-Le Yéti, peut-être vous est-il plus familier.

En effet, Sébastien Van Egroo est ce coureur qui, grâce à de solides performances, s’est adjugé les trois premières manches de la Série. Dans sa souveraine magnanimité, le Français – et non Hollandais comme son nom pourrait l’indiquer – âgé de 25 ans a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions.

Trois victoires en trois participations : chapeau pour le blanchissage ! Qui est donc le coureur derrière ce tour de force ?

Dans les faits, je pratique l’athlétisme depuis huit ans au niveau national en cross-country ainsi qu’au 3000 m steeple. J’aime les parcours techniques, longs et ponctués de difficultés nécessitant de relancer le rythme. C’est pourquoi mon épreuve de prédilection, le 3000 m steeple (une course sur piste de sept tours et demi avec cinq barrières à sauter par tour), m’est venue tout naturellement. Je ne corresponds pas à la définition du pistard classique de 800-1500 m où la vitesse pure prime sur tout le reste.

Dis-moi, quel est ton record personnel sur 5 km ?

Sur piste, il est de 15 :33 (moyenne de 3 :07/km). Au 3000 m steeple, j’ai réalisé un temps de 9 :20 :40  en 2012.

Wow, impressionnant ! Et que penses-tu de la Série du Diable Desjardins-Le Yéti ? L’épreuve te plaît-elle ?

En tant que compétiteur, je suis choyé. La course est juste assez longue et difficile pour que je m’y exprime pleinement. Pour ce qui est de l’événement comme tel, je trouve le tout assez original. De tels challenges tenus sur plusieurs manches tout au long de l’été sont rares d’où je viens. Et je ne parle pas de la bière qui nous est servie après la course ; il aura vraiment fallu que je traverse l’Atlantique pour vivre cela.

Tu habites la commune de Chaville, en région parisienne. Qu’est-ce qui t’amène si loin de ta France natale ?

Les études. J’effectue mon stage de fin d’études de Master du management du sport. Plus spécifiquement, j’étudie l’impact des Jeux du Québec 2012 en collaboration avec François Trudeau du Département des sciences de l’activité physique de l’UQTR. Mon séjour au Québec est déjà bien avancé et devrait prendre fin dans quelques semaines, tout au plus.

Tu es donc sur tes derniers milles au Québec. Y as-tu aimé ton expérience ?

Franchement, ça va me manquer. L’ambiance y est géniale et l’expérience que j’y ai vécue, vraiment, a été formidable. Je recommande à tout le monde de venir au Québec. Je vais vous faire de la grosse publicité !

Des chances qu’on te revoit chez nous un jour ?

Bien sincèrement, j’y compte bien. J’aimerais revenir. C’est pourquoi mon départ, à mes yeux, n’est pas tant un adieu comme un au revoir.


Course du Festival Juste pour Rire

11 Juillet 2013 Une primeur cette année, Le Festival Juste pour Rire ajoute à sa programmation une course de 1km et de 5km le 21 juillet 2013. Cliquez sur notre page Facebook et suivez-nous ! Vous pouvez aussi vous inscrire en ligne.

Le parcours est une boucle de 2.5km au centre ville de Montréal, départ et arrivée sur la Place des Festivals.

Si vous ne pouvez courir et désirez devenir bénévole, vous pouvez nous écrire à ladroledecoursejustepouraider@yahoo.com

Au plaisir de vous y rencontrer!

La Série des Petits Diables Zénix : Étape II

5 Juillet 2013 Lors de la Course du Physio, le Club d’Athlétisme Zénix invite les jeunes de 13 ans et moins qui désirent s’initier aux plaisirs de l’Athlétisme…

C’est sous la supervision d’entraîneurs, d’Athlètes et de bénévoles u club Zénix que les enfants peuvent prendre part à des courses à relais, sprints, courses de haies et autres…

Les épreuves se déroulent à partir de 18h00, et ce jusqu’à 18h40…tout juste avant le départ de la course de 5km.

Calendrier
Inscription
Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles de La Série du Diable « Desjardins - Le Yéti ».

© La Série du Diable « Desjardins - Le Yéti » | Programmation/Intégration : Jean-François Côté